Guide d'achat

Achat d'un sac de couchage pour le bivouac : tout ce qu'il faut savoir

Chaud
Résistant
Compact
Léger
Sarcophage ou rectangulaire
Imperméable

Ah les sacs de couchage… Sujet de conversation infini entre les pro-duvet et les pro-synthétique. Quoi qu’il en soit, posséder un sac de couchage adapté à la sortie que l’on s’apprête à réaliser et à notre pratique est tout bonnement indispensable. Et il n’est pas forcément facile de s’y retrouver vu les nombreux produits présents sur le marché. Voyons ça de plus près maintenant !

Les types de sacs de couchage pour le bivouac

Les sacs de couchage en duvet naturel

Les sacs de couchage en duvet contiennent du duvet naturel provenant d’oie ou de canard, de quantité et de qualité différente selon les modèles et les marques. Le duvet d’oie est plus performant que le duvet de canard. En plus d’être légers, ces duvets ont un extraordinaire pouvoir : leur faculté à se compresser et donc leur très faible encombrement rapporté à leurs performances. Ceci est rendu possible grâce à une autre particularité du duvet naturel : son pouvoir gonflant permettant aux sacs de couchage en duvet de retrouver tout leur volume et leur isolation après avoir été compressé pendant de longues heures. Voilà pourquoi ce sont les plus performants du marché en termes de rapport poids-isolation, mais aussi les plus onéreux !

Les sacs de couchage en duvet synthétique

Le sac de couchage en duvet synthétique est un sac de couchage contenant une fibre synthétique et donc non naturelle. Cette fibre est parfois développée par le fabricant lui-même, réduisant ainsi son coût de production et donc le prix final du sac de couchage : on pense par exemple à la technologie Thermoball de The North Face ou bien la technologie Coreloft d’Arc’teryx. 

Le sac de couchage en synthétique a l’avantage d’être moins cher et plus résistant face à l’humidité que le sac de couchage en duvet, mais il est nettement plus lourd et moins performant en termes d’isolation. Il est également moins compressible que le duvet, et donc plus encombrant une fois plié. Gardons en tête néanmoins que la fibre synthétique a des propriétés techniques différentes (et pas forcément moins bien) que le duvet 100% naturel !

Les quilts

La coqueluche des adeptes de la marche ultra-légère (MUL) ! Le quilt, c’est un format de sac de couchage particulier et assez récent. Il s’agit en fait d’un “demi sac de couchage” puisqu’il ne comporte pas de dos. Un système d’attaches est présent afin de le solidariser à son matelas de bivouac et ne pas perdre de chaleur. Le quilt se situe donc entre le sac de couchage classique et la couette. Il part du principe que la partie du sac de couchage qui se trouve sous la personne lorsqu’elle dort est inutile, puisque celle-ci se retrouve écrasée et perd donc son pouvoir isolant. Sur le papier, le quilt offre donc la chaleur d’un sac de couchage tout en étant bien plus léger et moins encombrant. Intéressant, non ?

Les différentes formes de sacs de couchage

Ici, on parle de deux formats : la forme sarcophage et la forme triangulaire. Là aussi, c’est la pratique envisagée qui fera pencher la balance d’un côté ou de l’autre.

La forme sarcophage

La forme sarcophage (ou momie) est la forme la plus répandue en ce qui concerne les sacs de couchage de bivouac. Elle permet effectivement d’optimiser l’isolation thermique d’un sac de couchage, en réduisant nettement la perte de chaleur grâce à une limitation de l’entrée et de la circulation de l’air. Elle est aussi compacte, impliquant plus de légèreté mais revers de la médaille : la liberté de mouvement s’en trouve réduite (surtout au niveau des jambes). Les sacs de couchage au format sarcophage comprennent tous une capuche enveloppante et réglable, un rabat anti-froid autour du zip de fermeture, une collerette avec fermeture velcro éventuellement amovible et un sac de rangement compressible. On retrouve donc logiquement dans cette catégorie les sacs de couchage les plus performants du marché.

La forme rectangulaire

La forme rectangulaire propose quant à elle plus d’espace et trouve ainsi son public auprès des personnes ne souhaitant pas endurer la liberté de mouvement réduite des duvets au format sarcophage. Ce dernier point est d’ailleurs vraiment l’élément bloquant de nombreux bivouaqueurs qui ne supportent pas cette sensation de manque d’espace. Voilà pourquoi les sacs de couchage au format rectangulaire ont toujours leur mot à dire ! Proposant la même largeur au niveau des pieds qu’au niveau de la tête ou des épaules, la forme rectangulaire est donc particulièrement plébiscitée par les personnes en quête de confort avant tout et prêtes à faire l’impasse sur le poids pour s’assurer de passer la nuit la plus douillette possible sous les étoiles !

Un point sur les indices de température des sacs de couchage

Pour pouvoir comparer de manière juste et pertinente la chaleur des sacs de couchage de différentes marques, la norme de température EN 13537 a été établie en Europe. Cette norme résulte en l’apparition sur chaque sac de couchage de trois températures.

La température de confort

La température à laquelle l’utilisateur peut dormir sereinement et en position relâchée toute la nuit. Cette température est calculée pour une femme standard (d’environ 60kg).

La température limite de confort

La température minimale à laquelle l’utilisateur sera à l’équilibre thermique en position foetale, donc en n’ayant ni chaud ni froid. Cette température est calculée pour un homme standard (d’environ 80kg).

La température extrême

Il s’agit de la température à laquelle l’utilisateur ressent une très forte sensation de froid, avec un risque de dommages physiques et corporels par hypothermie. Cette température est ici calculée pour une femme standard.

Pour les consommateurs, cette norme simplifie donc grandement la comparaison entre différents modèles de sacs de couchage, même si les tests effectués en laboratoire sont encore perfectibles et ne remplaceront jamais un véritable essai sur le terrain effectué en situation réelle de bivouac. 

Enfin, gardez en tête qu’il ne s’agit que de chiffres et que la perception du froid ou du chaud est bien différente d’une personne à l’autre. La sensation de froid peut également être accentuée par votre état physique lors du bivouac (fatigue, maladie etc.) ou par un équipement inapproprié ou de mauvaise qualité. Une raison de plus donc pour étudier les différentes informations à votre disposition à ce sujet, et s’assurer in fine de prendre la bonne décision vis-à-vis de votre sac de couchage  !

Les marques de confiance présentes sur le marché

Ce sont ici les marques qui reviennent souvent dans la bouche des bivouaqueurs ou sur les forums spécialisés. On peut donc logiquement se fier à ces dernières puisqu’elles ont acquis une certaine notoriété dans leur domaine.

Thermarest est LE spécialiste américain de matériels et d’accessoires de bivouac. À ses débuts, la marque s’est surtout distinguée grâce à ses matelas de sol, proposant notamment le tout premier matelas autogonflant du marché. Au fil des années, Thermarest s’est logiquement diversifié et propose donc désormais une gamme entière de sacs de couchage qui allie, comme sur ses matelas, qualité, légèreté et confort.

Avec Valandré, la qualité de fabrication et la durabilité sont toujours au rendez-vous. La marque familiale française est spécialisée dans le sac de couchage, proposant ainsi une gamme complète et de très bonne qualité grâce un duvet (d’oie ou de canard) 100%  naturel et fermier. Valandré dispose d’un savoir-faire unique qui a fait sa renommée au niveau international et qui comble les exigences des professionnels comme des amateurs.

D’origine polonaise, Cumulus est devenu ces dernières années un acteur incontournable du marché des sacs de couchage. La marque met avant tout l’accent sur la légèreté et la durée de vie de ses produits. Cumulus propose du sur-mesure, grâce à un configurateur en ligne très simple d’utilisation. À noter que les produits Cumulus sont entièrement fabriqués en Pologne.

Triple Zéro occupe un segment à part dans le secteur des sacs de couchage. Cette marque française propose des sacs de couchage haut-de-gamme et fonctionne uniquement sur commande. Triple Zéro peut aussi réaliser, sur demande, des duvets sur-mesure ! Encore confidentielle, nous avons souhaité l’inclure dans cette liste, tant ce fabricant tend à être connu du plus grand nombre d’entre nous.

Le spécialiste du duvet ! Connue pour ses doudounes de qualité, la marque britannique est logiquement présente dans cette liste puisque ses sacs de couchage et ses duvets sont réputés dans le monde entier et sur tous les terrains. Un gage de performance et de durabilité donc !

Très réputée pour ses sacs à dos, la marque Deuter propose aussi aux pratiquants de sports outdoor des sacs de couchage assez haut de gamme et bien finis. De fabrication allemande, ceux-ci conviennent à la plupart des besoins et des attentes des bivouaqueurs, qu’il s’agisse d’adultes ou d’enfants !

Fondée en 1901 au Danemark, Nordisk a acquis ses lettres de noblesse avec une gamme de qualité proposant tous les essentiels de l’outdoor : tentes, sac à dos, équipements de cuisson et sacs de couchage, autant pour le campeur du dimanche que pour le bivouaqueur engagé.

Mention spéciale à Forclaz, la marque de trekking et de bivouac de Décathlon, qui propose une gamme intéressante de sacs de couchage en duvet ou en synthétique à des prix imbattables. Selon nous, c’est un excellent moyen de découvrir cette activité à moindre coût ! La marque d’alpinisme de Décathlon, Simond, propose quant à elle des duvets pour un usage principalement en dessous de 0° et qui méritent également le coup d’œil, même si leur poids et leur encombrement sera rédhibitoire pour certains.

Comment choisir le meilleur sac de couchage selon ma pratique ?

Alors après toutes ces informations, vous vous demandez sûrement quel est le sac de couchage idéal pour vous, celui qui est le plus adapté à votre pratique, à vos différentes activités outdoor et à votre profil. Le choix d’un sac de couchage se fait avant tout par la saison lors de laquelle vous allez le plus l’utiliser. Voyez donc ci-dessous quelques indications.

Pour une utilisation uniquement estivale

En plaine ou à faible altitude, un sac de couchage avec une température de confort d’environ 10°C, sera idéal et vous tiendra au chaud sans problème toute la nuit. En effet, dans cette situation, les températures du coucher au lever du soleil ne chutent pas autant qu’en montagne.

À plus haute altitude (à partir de 1800 mètres environ), les températures nocturnes peuvent parfois s’approcher de 0°C, même en plein été. Si vous envisagez donc un trek ou une randonnée itinérante dans les Alpes par exemple, nous vous recommandons d’utiliser un sac de couchage (duvet ou synthétique) avec une température de confort autour de 5°C, voire de 0°C pour les plus frileux.

Pour une utilisation 3 saisons

Pour rappel, quand on parle de 3 saisons, on parle du printemps, de l’été et de l’automne. On trouve ici des sacs de couchage polyvalents que vous pourrez donc emporter dans plusieurs situations. Ces derniers ont une température de confort généralement comprise entre -5°C et 5°C. 

Nous vous recommandons ces sacs de couchage si vous prévoyez de bivouaquer en altitude ou en environnement frais dès le début du printemps jusqu’à fin octobre. Cela vous permettra de couvrir, avec un seul sac de couchage, une large plage d’utilisation et donc de bénéficier d’une plus grande polyvalence dans vos sorties. C’est votre dos qui vous remerciera !

Pour une utilisation hivernale

Pour une utilisation purement hivernale, le sac de couchage doit être de très bonne qualité pour vous protéger de tous les éléments : froid, vent, pluie etc. Ici, il est donc préférable d’utiliser un sac de couchage garni en duvet naturel pour de meilleures performances, c’est-à-dire un meilleur pouvoir gonflant et isolant tout en restant assez relativement léger.

Pour une utilisation en plaine ou à faible altitude, nous vous recommandons l’achat d’un sac de couchage avec une température de confort située aux alentours de -10°C. Pour une utilisation en montagne, un sac de couchage d’une température de confort située entre -15°C et -20°C est selon nous le bon compromis pour une utilisation de novembre à fin mars. Pour une utilisation plus extrême (froid polaire, par exemple), on parle de sacs de couchage grand froid. Les températures de confort recommandées s’approchent ainsi des -30°C voire -40°C pour les expéditions polaires !

guide sac couchage hiver

Notons que ceux qui bivouaquent toute l’année possèdent au minimum deux sacs de couchage (en général, un sac de couchage 3 saisons accompagné d’un sac de couchage purement hivernal). Vous l’aurez compris, il n’y a pas de réponses universelles à cette question. Votre sac de couchage idéal dépend ainsi de nombreux critères que vous seul connaissez et pouvez évaluer !

L'essentiel en 3 points

Quoi retenir ?

Ce guide d’achat complet est l’allié idéal pour la recherche de votre futur sac de couchage pour le bivouac ! Vous le savez désormais, il s’agit d’une décision à ne pas prendre à la légère : il convient donc de bien étudier les différentes caractéristiques et les différents modèles de sacs de couchage.

Continuez sur votre lancée en découvrant maintenant notre guide d’achat d’un matelas de sol pour le bivouac !