ARTICLE DE BLOG

Bivouac en solo : surmonter ses appréhensions pour enfin prendre du plaisir

conseils bivouac en solo

Bivouaquer seul dans la nature est une expérience très intime. On apprend beaucoup sur soi-même et on profite de cette proximité avec l’environnement qui nous entoure pour se relaxer et penser à autre chose. Mais avant de pouvoir profiter de cette sensation de liberté et de solitude, il faut surmonter l’appréhension qui nous habite lorsqu’on bivouaque seul la première fois. Mode d’emploi du bivouac en solo pour y voir plus clair et enfin se lancer !

Pourquoi vouloir bivouaquer en solo ?

Commençons par le commencement ! Cette question n’est effectivement pas anodine et il existe parfois un long cheminement de pensée avant de vouloir bivouaquer en solo. Les causes de cette volonté bien particulière ? 

Il y a selon nous deux raisons principales à vouloir passer une nuit en bivouac en solo. D’une part, il est parfois difficile de trouver des compagnons de randonnée, surtout si l’on n’a pas de proches pour nous accompagner à chacune de nos aventures dans la nature. Dans ce cas, passer une nuit en solitaire est la seule possibilité pour vivre une expérience en bivouac ! D’autre part, certaines personnes peuvent être amenées, à un moment donné, à vouloir plus de solitude ou à se sentir libres de leurs mouvements à 100%. Il faut dire que ça forge le caractère ! Dans ces deux cas, le bivouac en solo est donc une bonne solution pour se ressourcer et trouver sa tranquillité.

Bivouac en solo : bienfaits et obstacles

Bivouaquer en solo est une expérience unique qui permet de se ressourcer en montagne tout en profitant de paysages magnifiques et hors du commun.  Cela permet de prendre de la distance avec la vie de tous les jours, de se recentrer sur soi-même et de prendre conscience de nos capacités à se débrouiller seul(e). Mais le bivouac en solo, c’est surtout une expérience qui permet de se dépasser et d’être plus à l’écoute de nous-même et de notre environnement. Cette activité permet de ressentir des émotions nouvelles telles que la peur, la solitude, la joie, la satisfaction et le bonheur.

Les obstacles majeurs au bivouac en solo

Néanmoins, malgré ces promesses, le bivouac en solo est source de nombreuses inquiétudes pour les non initiés. En premier lieu, il s’agit de l’appréhension et de la peur de se retrouver dans un milieu naturel que l’on ne connaît pas et qui peut être problématique en cas d’urgence ou de blessures. Les conditions météorologiques, la faune et la flore environnante et le peu d’expérience de la personne sont aussi des points bloquants pour un bivouac en solo. Citons enfin le manque ou la mauvaise qualité du matériel de bivouac. Ce facteur joue également sur le sentiment de confiance du bivouaqueur.

Pour pallier l'appréhension due au manque d’expérience, nous vous recommandons de vous lancer en bivouac en solo seulement après avoir réalisé quelques bivouacs en groupe (au moins 3) pour vous assurer que vous êtes suffisamment compétent en termes de méthodes et de savoir-faire !

La préparation, la clé d'un bivouac en solo réussi

Pour surmonter toutes ces appréhensions, la préparation et la planification de son bivouac en solo est LA clé pour que tout se passe bien une fois sur place. L’idée est surtout d’être bien préparé à tous les scénarios possibles et de savoir ainsi à quoi s’attendre en cas de pépins. Pas la peine de planifier un trek de 3 jours avec bivouac, il suffit de faire une petite randonnée avec un bivouac d’une seule nuit pour commencer, dans une région que vous connaissez bien et sur un terrain ne posant pas de grandes difficultés.

Conseils de préparation

En bivouac solitaire, pensez aussi à prendre avec vous tous les articles essentiels d’un bon bivouac : une tente résistante et imperméable, un matelas de sol, un sac de couchage adapté à la saison en cours, un réchaud à gaz et une popote. Prévoyez aussi suffisamment de vêtements (des vêtements pour la journée, pour la nuit et de rechange). Gardez en tête et reproduisez le système des 3 couches, le meilleur moyen pour ne pas avoir froid en bivouac.

Enfin, partir avec plus de nourriture que nécessaire et avec une trousse de secours complète (insert article) peut aussi être un moyen de se rassurer et d’être plus confiant, en plus de se prémunir des risques inhérents aux activités outdoor (randonnée, trekking, VTT, bivouac, escalade, etc.) Mais attention, il ne faut surtout pas négliger le poids total de son sac à dos. Ne pas pas se surcharger est impératif, sous peine d’être fatigué plus tôt que prévu !

Vous l’aurez compris, le bivouac en solo est une activité qui demande une bonne préparation et un état d’esprit positif. Et cela s’apprend : entraînez-vous donc dès maintenant !

Peu de différences avec un bivouac en groupe

Malgré ses attraits et ses promesses, le bivouac en solo est donc source de nombreuses peurs et appréhensions. Pourtant, il n’est fondamentalement pas si différent d’un bivouac en groupe ! Effectivement, les principes de base de sécurité sont les mêmes, de même que les règles de savoir-vivre en milieu naturel. L’ensemble du matériel à emporter est également le même : vous ne serez donc logiquement pas dépaysé de ce côté là. Gardez aussi en tête que randonner seul favorise le partage et les échanges avec autrui, et est donc un excellent moyen de faire des rencontres sympathiques et amicales tout au long de votre chemin !

Bien sûr, être seul, signifie aussi savoir se maîtriser et être sûr de soi en toutes circonstances, car les imprévus (un orage violent, par exemple) ne sont jamais loin. Voilà pourquoi, comme déjà dit plus haut, il est important de commencer par une activité de bivouac en groupe et de se tourner progressivement par la suite vers le bivouac en solo lorsque vous le désirez ou que vous n’avez pas d’autre choix.

Pour conclure, le bivouac en solo est une expérience unique qui, selon nous, doit être vécue au moins une fois dans sa vie. Cette expérience n’est pas si différente d’un bivouac en groupe, mais la solitude et l’absolue tranquillité ajoutent un zeste d’originalité et d’exception au moment. On espère que les conseils distillés tout au long de cet article vous aideront à vaincre vos appréhensions, à savoir si cette expérience vous convient et, le cas échéant, à franchir définitivement le pas du bivouac en solo.

Besoin d’en savoir davantage sur les différents équipements de bivouac à posséder ? Rendez-vous ici pour consulter nos guides d’achat de matériel et d’équipements de bivouac !