ARTICLE DE BLOG

Comment bien entretenir son sac de couchage ?

entretien sac de couchage

Le sac de couchage, qu’il soit garni de duvet naturel ou synthétique, est une pièce d’équipement centrale et importante pour tous les passionnés d’outdoor. Non seulement celui-ci vous permet de vous garder au chaud et à l’aise pendant votre sommeil, mais il peut aussi vous sauver la vie en cas d’urgence. Il est donc important de savoir comment entretenir correctement votre sac de couchage pour qu’il reste en bon état pendant des années et qu’il conserve toutes ses performances le plus longtemps possible.

Pourquoi entretenir son sac de couchage de bivouac ?

Le sac de couchage est l’équipement sur lequel tout randonneur ou bivouaqueur compte le plus pour passer une nuit agréable et confortable en bivouac. Il est donc tout simplement primordial d’en prendre soin. Il existe selon nous deux raisons principales à entretenir régulièrement son sac de couchage : afin de conserver ses performances le plus longtemps possible (son pouvoir gonflant, son isolant et éventuellement son imperméabilité) et afin d’allonger sa durée de vie. Vous trouverez ainsi ci-dessous plusieurs méthodes et techniques pour prendre soin de votre sac de couchage.

Nettoyer son sac de couchage : mode d’emploi

L’entretien d‘un sac de couchage passe bien entendu par la case nettoyage/lavage. Toutefois, gardez en tête que moins vous lavez votre sac de couchage, plus celui-ci aura une durée de vie allongée et gardera ses performances au fil du temps. Évitez donc de le laver à outrance !

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans un nettoyage

La première chose à faire en amont d’un nettoyage est de lire l’étiquette présente sur votre sac de couchage (ou sur le sac de transport) et suivre ainsi les recommandations et les instructions du fabricant. Ces dernières dépendent en effet de la nature du garnissage de votre sac de couchage : en duvet naturel ou en duvet synthétique. 

Avant de vous lancer définitivement dans un nettoyage, assurez-vous également que votre sac de couchage en ait réellement besoin. Parfois, une simple journée d’aération à l’air libre permet d’éliminer les mauvaises odeurs et de rajouter un peu de fraîcheur à votre équipement. Dans la même idée, ce n’est pas la peine de laver entièrement votre sac si celui-ci ne comporte qu’une ou deux tâches : dans ce cas, un simple nettoyage localisé et partiel peut faire l’affaire.

Pour un sac de couchage en duvet naturel

Nettoyer un sac de couchage en duvet naturel est risqué et délicat. Il convient de bien se renseigner en amont afin de ne pas faire d’erreurs qui pourraient être fatales pour votre garnissage. Si vous estimez cela trop risqué, faites-le faire à des professionnels !

En ce qui concerne le duvet naturel, vous avez deux options de nettoyage et de lavage : à la machine à laver ou à la main. Pour la première option, choisissez un programme délicat à très basse température (maximum 30°) et utilisez une lessive spéciale duvet pour ne pas détériorer votre garnissage. Ajoutez des balles de tennis dans le tambour pour éviter les agglomérats de duvet. Si possible, évitez l’essorage ou optez pour l’essorage le plus doux possible en termes de tours/minute.

Si vous décidez de laver votre sac de couchage à la main, faites tremper plusieurs heures votre sac dans de l’eau savonneuse ou avec une lessive spéciale duvet. Utilisez une éponge propre ou une brosse sur les parties les plus sales. Rincez abondamment puis essorez légèrement votre duvet avec vos mains.

Pour un sac de couchage en duvet synthétique

Nettoyer un sac de couchage en duvet synthétique est plus facile et moins contraignant qu’un sac de couchage en duvet naturel, ce dernier étant plus fragile et sensible à l’humidité.

Là aussi, les deux méthodes de lavage citées plus haut sont possibles. Pour un lavage en machine, optez pour un programme délicat à basse température (maximum 40°) et ajoutez-y quelques balles de tennis. N’oubliez pas de fermer toutes les fermetures du sac de couchage. Utilisez préférablement une lessive sans adoucissant (ou une lessive non agressive) pour ne pas détériorer le duvet synthétique.

Pour un lavage à la main, utilisez une bassine d’eau chaude (maximum 40°) et une lessive sans adoucissant là aussi. Faites tremper votre sac de couchage puis nettoyez localement les salissures avec une éponge ou une brosse propre. Enfin, rincez abondamment et essorez votre équipement en s’assurant qu’il n’y ait plus du tout de lessive.

Le séchage du sac de couchage

Le séchage à l’air libre est la meilleure manière de sécher votre sac de couchage. Il vous suffit pour cela de poser votre sac de couchage sur une surface ventilée et à l’air libre (un étendoir fait parfaitement l’affaire) et de retourner celui-ci quelques fois. Sachez cependant que cette méthode peut s’avérer assez longue, surtout si vous êtes pressé : il faut compter au moins deux jours de séchage complets. Une autre technique de séchage existe : le sèche-linge, en utilisant impérativement un programme “délicat” à très basse température et en y ajoutant quelques balles de tennis. Vous devrez ensuite casser les éventuels agglomérats de duvet pour répartir celui-ci comme auparavant. 

Nous vous recommandons le séchage à l’air libre, moins risqué et plus doux que l’utilisation d’un sèche-linge, surtout si vous possédez un sac de couchage en duvet naturel. Une fois complètement sec et propre, vous pouvez maintenant stocker votre sac de couchage en suivant nos bonnes pratiques.

Stocker son sac de couchage en randonnée et à la maison : les bonnes pratiques

Selon la situation, un sac de couchage ne doit pas être stocké de la même manière. Et c’est logique ! Voici plus d’informations à ce sujet.

Lors d’une randonnée, d’un trek ou d’un bivouac

Sur le terrain, votre sac de couchage doit être rangé dans son sac de transport. Celui-ci comporte en général des sangles de compression, permettant de réduire l’encombrement global du sac de couchage et ainsi de gagner de l’espace pour le ranger avec plus de facilité dans votre sac à dos. 

La meilleure façon d’introduire votre sac de couchage dans son sac de transport est d’ouvrir toutes les ouvertures et de commencer par le pied du sac de couchage pour terminer avec la capuche. De cette manière, vous évitez d’emprisonner trop d’air dans votre sac de transport, ce qui rend cette manipulation plus difficile. N’ayez pas peur d’user un peu de force pour ce faire, surtout s’il s’agit d’un garnissage en duvet naturel. Un bon rangement permet d’éviter que le rembourrage ne s’emmêle.

Il est aussi possible de plier son sac de couchage en deux dans le sens de la longueur puis à nouveau en deux dans le sens de la largeur avant de le ranger dans le sac de compression. Cette technique est probablement plus appropriée aux sacs de couchage en duvet synthétique.

À la maison

Lorsqu’il est inutilisé, un sac de couchage ne doit jamais être stocké dans son sac de transport ou de compression. Pourquoi ? À la longue, la compression va détériorer le garnissage du sac de couchage, réduisant ainsi drastiquement ses performances et son pouvoir isolant. C’est la règle la plus importante en matière de stockage d’un sac de couchage, qu’il s’agisse d’un sac de couchage en duvet naturel ou en duvet synthétique. Pour cela, utilisez le sac de rangement généralement vendu avec votre sac de couchage et prévu à cet effet (un grand sac fin en mesh). Il s’agit selon nous de la solution idéale pour stocker de manière optimale votre duvet. Néanmoins, certains préfèrent étendre leur sac de couchage sur une surface plate et à l’air libre, mais cela demande beaucoup d’espace, ce que tout le monde n’a pas.

Autre bonne pratique : la pièce dans laquelle vous rangez votre sac de couchage doit être un endroit sec et surtout non humide. L’humidité a pour conséquence là aussi de réduire les propriétés isolantes avec le temps. Votre équipement durera ainsi plus longtemps et restera en bon état. Attention : nous ne vous recommandons pas de pendre votre sac de couchage en guise de stockage, au risque de tasser votre duvet et de le déplacer.

Que faire en cas de sac de couchage humide ?

Si votre sac de couchage en duvet naturel est entré en contact avec de l’humidité (à cause de la pluie ou de la rosée du matin, par exemple), il est nécessaire de s’en occuper immédiatement. Les sacs de couchage humides peuvent perdre leurs propriétés isolantes, ce qui peut être dangereux par temps froid. Voici ce qu’il faut faire si votre sac de couchage est mouillé et que vous êtes chez vous :

  1. Tout d’abord, éliminez tout excès d’humidité en secouant ou en tapotant le sac de couchage.
  1. Ensuite, suspendez le sac de couchage dans un endroit chaud et sec afin de le sécher.
  1. Une fois le sac de couchage sec, vous pouvez le stocker en suivant nos conseils de stockage.

Si vous êtes en plein trek ou randonnée itinérante, et que vous ne pouvez pas réaliser ces étapes, dépliez complètement votre duvet et faites-le sécher au soleil si possible, avant de le ranger dans son sac de compression et de continuer votre itinérance. Les sacs de couchage en duvet synthétique sont très peu sensibles à l’humidité, à l’inverse des sacs en duvet naturel : il y aura donc moins d’urgence dans ce cas-là. Un entretien et une attention particulière sont tout de même nécessaire, bien entendu.

Conseils d’entretien supplémentaires pour l'entretien de votre sac de couchage

Voici d’autres conseils qu’il est important de connaître et d’appliquer pour que votre sac de couchage dure plus longtemps et reste performant malgré les années qui passent :

  • Pour ne pas (trop) salir votre sac de couchage, utilisez systématiquement un drap de sac (aussi appelé “sac à viande”). En plus de vous faire gagner quelques degrés, celui-ci a pour rôle d’exercer une couche de protection entre votre corps et le sac de couchage et ainsi de bloquer la transmission de saletés et d’impuretés (transpiration, crasse, etc.)
  • Dans la même idée, pensez à bien aérer votre sac de couchage lorsque vous êtes en bivouac ou en trek de plusieurs jours. L’idéal est de le faire le matin lorsque vous levez le campement. Cela permet aussi d’évacuer la potentielle humidité générée par votre corps tout au long de la nuit.
  • Si vous remarquez des déchirures ou des trous dans votre sac de couchage, veillez à les réparer dès que possible. Vous éviterez ainsi d’autres dommages et ferez en sorte que votre sac de couchage continue à vous procurer un confort optimal.
  • Certains sacs de couchage étant déperlants et/ou imperméables, il est nécessaire de les réimperméabiliser via des sprays au minimum une fois par an environ.

En conclusion, il est vraiment important de savoir comment entretenir correctement votre sac de couchage pour que celui-ci reste en bon état pendant des années et ainsi ne pas le remplacer prématurément ! Et n’oubliez pas : mieux vaut prévenir que guérir ! Alors prenez soin de votre sac de couchage en évitant à tout prix l’humidité et les salissures. Vous vous épargnerez ainsi un nettoyage qui peut parfois être délicat selon les situations. Envie d’en savoir plus sur les sacs de couchage pour vos prochaines aventures outdoor ? Consultez sans plus attendre notre guide d’achat d’un sac de couchage pour le bivouac !

Consultez nos autres articles de blog concernant l’entretien de votre matériel de bivouac : ici des conseils pour bien entretenir votre tente de bivouac ainsi que des astuces pour l’entretien de votre matelas de sol.