ARTICLE DE BLOG

Bivouac : nos astuces pour bien dormir en toutes circonstances

bien dormir bivouac

Lorsque la plupart des gens pensent camping et bivouac, ils s’imaginent passer la nuit en plein air sous une tente et sans aucun problème ni gêne. Dans la pratique, c’est tout de même radicalement différent et si vous n’êtes pas un minimum préparé, votre nuit en bivouac peut vite virer au cauchemar. Voici toutes nos astuces pour passer une nuit en bivouac reposante, confortable, et ce, en toutes circonstances !

Avoir un équipement entièrement adapté au bivouac

Le matériel est l’un des facteurs les plus importants d’un bon bivouac. Pour être la plus confortable possible, votre nuit en bivouac doit forcément s’appuyer sur cet élément indispensable. Votre équipement doit être adapté au bivouac en étant léger (puisque vous le porterez sur le dos), confortable, chaud et résistant.

Le plus important est d’avoir un bon sac de couchage (en duvet naturel ou en duvet synthétique) qui vous protégera du froid et de l’humidité environnante. Un matelas de sol performant (gonflable, autogonflant ou en mousse) est également indispensable pour vous isoler du sol et rendre votre nuit la plus confortable possible. Toujours concernant votre matériel, emportez avec vous une tente légère et 100% adaptée au bivouac (en opposition à une tente de camping) et n’oubliez pas les divers produits de sécurité (couverture de survie, lampe frontale, etc.).

Enfin, si vous êtes sensible à la lumière et/ou au bruit, nous vous conseillons de toujours avoir à votre disposition des bouchons d’oreilles en cire ainsi qu’un masque de sommeil (cache-yeux).

Trouver un emplacement idéal pour une nuit en bivouac

Quant à l’emplacement de votre bivouac, celui-ci doit pouvoir accueillir plusieurs personnes sans problème sans trop “dénaturer” l’environnement. Choisissez un endroit sec et abrité, loin des zones où il peut y avoir des animaux. Si vous êtes en montagne, il est préférable de bivouaquer sur un plateau plutôt que dans une vallée où l’air froid peut vite s’installer pendant la nuit. Si vous êtes près d’un cours d’eau quel qu’il soit, assurez-vous d’en être éloigné d’au moins 200 mètres afin de ne pas risquer d’être inondé si le niveau de l’eau monte soudainement et pour ne pas trop être incommodé par le bruit durant la nuit. 

Nous vous recommandons d’installer votre matelas et votre sac de couchage le plus tôt possible une fois votre lieu de bivouac trouvé, et bien sûr avant la tombée de la nuit. Votre duvet aura ainsi le temps de retrouver sa forme et son pouvoir gonflant de base (et donc toutes ses capacités d’isolation).

Anticiper et gérer la sensation de froid pour bien dormir

En bivouac ou en camping, le risque d’avoir froid pendant la nuit est élevé, surtout si le temps est mauvais ou s’il s’agit d’une région montagneuse. Pour éviter cela, il est nécessaire de prendre quelques précautions. Premièrement, il s’agit de s’habiller en suivant le système des 3 couches.

Suivre le système des 3 couches

Ces différentes couches de vêtements sont complémentaires, mais ont toutes des fonctions bien différentes. La première couche doit être faite d’une matière respirante et qui évacue rapidement et facilement l’humidité, comme la laine mérinos ou le synthétique (les odeurs en plus). C’est celle que l’on va mettre directement sur la peau. La deuxième couche est destinée à vous isoler du froid et donc à vous tenir chaud (il s’agit en général une doudoune ou d’une polaire). Le duvet naturel ou le duvet synthétique sont les meilleurs matériaux pour cela. La troisième et dernière couche (une veste imperméable type Gore-Tex) est celle qui vous protégera des éléments (vent, pluie, etc.) et vous permettra de rester au sec. 

Ce système des 3 couches vaut pour la journée et pour la soirée en bivouac. Pour la nuit cependant, il est plutôt recommandé d’utiliser des vêtements thermiques uniquement (en coton ou en laine mérinos). Par exemple, un ensemble en laine mérinos (haut et bas) fera parfaitement l’affaire et vous tiendra au chaud sans trop vous encombrer à intérieur de votre sac de couchage !

Manger et boire chaud

Une autre façon de contrer le froid en bivouac est de manger chaud avant d’aller se coucher. Un repas chaud en quantité suffisante accompagné d’une boisson également chaude vous permettra de limiter la sensation de froid tout en vous redonnant de l’énergie et des calories pour passer une nuit confortable et une bonne journée le lendemain ! Pour cela, un réchaud à gaz performant est indispensable ! 

Dans la même idée, avant de vous glisser dans votre sac de couchage, prenez le temps de rassembler et de ranger vos équipements de bivouac. Cela vous permettra non seulement de gagner du temps le lendemain mais également de générer un peu de chaleur dans votre corps, notamment au niveau de vos extrémités (pieds, mains, nez, etc) pour ne pas avoir trop froid une fois allongé dans votre sac de couchage !

Enfin, en cas de froid extrême, n’hésitez pas à utiliser des bouillottes maison (une gourde en métal remplie d’eau chaude) pour réchauffer votre sac de couchage avant de vous y installer. Il est aussi vivement recommandé d’utiliser un drap de sac (sac à viande) en complément de votre sac de couchage. Celui-ci pourra vous faire gagner quelques degrés : vous passerez donc une meilleure nuit. Vous souhaitez connaître plus d’astuces pour stopper le froid en bivouac ? Consultez maintenant notre article dédié au froid en bivouac !

Ne pas laisser vos peurs et vos craintes prendre le dessus

Bivouaquer est une activité qui peut parfois se révéler intimidante pour les novices et même parfois pour les personnes confirmées. En effet, on ne sait jamais par avance quelles conditions nous allons rencontrer : le terrain, l’environnement, la faune et la flore ou encore la météo sont autant d’éléments naturels imprévisibles pouvant nous faire douter. 

Alors pour éviter d’être trop stressé ou d’avoir peur, il est essentiel de bien se préparer avant de partir. Cela signifie que vous devez connaître sur le bout des doigts votre destination, l’environnement dans lequel vous allez vous trouver ainsi que les conditions météorologiques attendues. Il est également nécessaire d’avoir avec vous tout l’équipement nécessaire pour faire face à une urgence (trousse de secours, couverture de survie, lampe frontale, etc) et ainsi pouvoir parer à toute éventualité.

Une fois sur place, si vous n’êtes pas au mieux, essayez de rester calme et ne laissez pas libre cours à votre imagination. Si vous commencez tout de même à vous sentir anxieux, respirez profondément et concentrez-vous sur les aspects positifs de votre bivouac : être proche de la nature, dormir à la belle étoile, partager un moment unique avec des amis, par exemple. Votre nuit en bivouac n’en sera que plus confortable et apaisée !

En bivouac, et comme dans beaucoup d’autres activités sportives d’ailleurs, il est important d’être bien préparé à tous les scénarios possibles. Dans cet article, nous vous avons donné quelques conseils et astuces pour passer une nuit en bivouac confortable et en toute sécurité. Vous pourrez ainsi profiter pleinement de votre expérience dans la nature, au plus proche de la faune et de flore. Appliquez ces différentes bonnes pratiques et vous pourrez dormir sans problème et en toutes circonstances en bivouac !